+33 (0)6 07 83 04 78






























 

 

       




      
  
    
       
Partager
|
  Recommander à un ami
|

24/04/2020 - Allemagne: le gouvernement fait preuve de flexibilité à l’égard des transporteurs dans la crise

Comment le gouvernement allemand gère-t-il la crise liée au coronavirus ?

Selon notre consoeur de Actu Transport et Logistique, plusieurs mesures viennent d'être annoncées, notamment pour faire face à l'engorgement du transport routier de marchandises : assouplissement de la législation sur les transports week-ends et jours fériés, modification des temps de conduite et de repos, suppression de la quarantaine pour les chauffeurs, autorisations d'effectuer des opérations de chargement nocturnes...

Dans le cadre de la crise sanitaire engendrée par le coronavirus, le gouvernement allemand a décidé d’assouplir le dispositif légal sur les transports routiers afin de désengorger les flux de marchandises, notamment de biens alimentaires.

Plusieurs mesures ont été annoncées la semaine dernière, venant renforcer un premier arsenal adopté à la veille de Pâques.

Les chauffeurs transportant des biens de première nécessité, des produits alimentaires ou médicaux pourront passer jusqu’à 10 heures derrière leur volant et ce jusqu’à cinq jours par semaine.

A titre exceptionnel, le temps de conduite pourra même aller jusqu’à 12 heures par jour.

Seule limite, les conducteurs ne pourront travailler plus de 56 heures par semaine ou 90 heures sur quinze jours.

L’allongement du temps de travail passé au volant doit être soumis, individuellement, à un contrôle individuel de la capacité du conducteur à prendre le volant.
La durée du repos hebdomadaire pourra, de la même façon, être raccourcie deux week-ends d’affilée, à condition que le chauffeur bénéficie de quatre jours de repos au cours de la semaine suivante.

Autorisation de rouler dimanches et jours fériés

Le gouvernement et les Länder se sont par ailleurs mis d’accord sur l’autorisation de rouler le dimanche et les jours fériés.

Cette nouvelle règle concerne tout type de transports marchandises depuis le 7 avril.
Berlin a par ailleurs assoupli la réglementation sur les horaires de chargement et de déchargement dans les supermarchés et les centres de logistique.

Ces opérations sont désormais autorisées de nuit, entre 23 h 00 et 6 h 00 du matin. Toutes les catégories de poids lourds sont concernées.

Autre mesure de flexibilité, les conducteurs de poids lourds ne sont pas soumis à la quarantaine imposée depuis le 10 avril à toute personne se rendant en Allemagne en provenance de l’étranger.

Berlin renforce l’arsenal d’aides aux PME, majoritaires dans le secteur des transports de marchandises.

La banque allemande de crédit et de développement KfW accordera aux entreprises de 11 à 50 salariés des crédits garantis par l’Etat d’une durée de 10 ans.
D’un montant équivalent à jusqu’à trois mois de chiffre d’affaires, ils ne pourront excéder 500 000 € (800 000 € pour les entreprises de plus de 50 salariés) et ne seront accordés qu’aux entreprises saines au 31 décembre 2019.

La fédération des transporteurs BGL se félicite de ces mesures "indispensables en temps de crise" mais rappelle que l’assouplissement des horaires de chargement "ne servira pas à grand-chose si l’industrie n’adapte pas ses propres horaires" de travail sur les quais de chargement.

[Title].
[Title].

Highslide JS

[Title].

Highslide JS

[Title].

 

 
 
 Conditions Générales   Mentions légales   Plan du site   Publicité   Règlementations